Aujourd'hui David WilkersonDavid Wilkerson

La croix nous enseigne comment renoncer a nous meme

Jamais Dieu ne nous dira : “Penche-toi et laisse moi poser une croix sur toi.” Jésus n’enrôle pas : son armée est uniquement composée de volontaires. Les chrétiens ne portent pas tous une croix. Tu peux être croyant sans porter de croix, mais tu ne peux pas être un disciple.

J’ai vu beaucoup de croyants rejeter la voie de la croix. Ils ont opté pour une vie prospère, avec la possibilité de gains matériels, de popularité et de succès. Je suis sûr que beaucoup d’entre eux iront au paradis, ils auront sauvé leur peau, mais ils n’auront pas appris à connaître le Christ. Ayant rejeté la souffrance et la peine de la croix, ils ne pourront pas le connaître et se réjouir en sa présence pour l’éternité, comme le pourront ceux qui auront accepté de souffrir.

Tu devras porter ta croix jusqu’à ce que tu aies appris le renoncement. Le renoncement à quoi? A la chose qui sape constamment le travail de Dieu dans notre vie : nous-même. Jésus dit : “Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.” (Matthieu 16:24).

Nous faisons une mauvaise interprétation de ce passage si nous appréhendons le renoncement à nous-même comme étant le fait de renoncer au choses matérielles ou illégales. Jésus ne nous demande pas d’apprendre à nous discipliner avant de prendre la croix. C’est bien plus sévère que cela. Jésus nous demande le renoncement à nous-mêmes.

Cela implique de renier notre propre capacité à porter quelque croix que ce soit par nos propres moyens. En d’autres termes : “Ne te charge pas de ta croix, jusqu’à ce que tu ne sois prêt à rejeter la pensée suivante : je crois que peux devenir un disciple saint en résultat de tes propres efforts”

Des millions de chrétiens pratiquants affichent leur renoncement à eux-mêmes : ils ne boivent pas, ne fument pas, ne jurent pas ou ne se livrent pas aux plaisirs de la chair. Ils sont des exemples d’auto-discipline rigoureuse. Mais jamais ils ne pourraient admettre qu’ils le font autrement que par leur propre volonté. Ils pratiquent le renoncement, mais ils n’ont pas renoncé à eux-mêmes. Dans une certaine mesure, nous sommes tous ainsi.

Nous expérimentons des sursauts de sainteté, accompagnés par un sentiment de pureté. Lorsque nous effectuons un bon travail, il nous fait nous sentir bien. Mais Dieu ne nous permet pas de penser que notre travail ou nos belles habitudes peuvent nous sauver. C’est pour cette raison que nous avons besoin de la croix.

Je crois que Jésus nous dit en fin de compte : “Avant de prendre ta croix, soit prêt à faire face à la vérité. Soit prêt à expérimenter des moments de crise au travers desquels tu apprendras à renoncer à ta propre volonté, à ta propre droiture, ta propre suffisance, ta propre autorité. Tu peux t’élever et me suivre comme un vrai disciple uniquement lorsque tu auras librement admis le fait que tu ne peux rien par tes propres forces.

Tu ne peux pas échapper au péché par la seule force de ta volonté, tes tentations ne peuvent pas être vaincues par tes propres efforts, tu ne peux pas résoudre tes problèmes par ta propre intelligence.”

Ton amour pour Jésus peut te mettre à genoux, mais la croix t’amènera jusqu’à terre.

Source: http://davidwilkersoninfrench.blogspot.com

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *