Dieu decrit Son amour pour Son peuple

Dieu se décrit lui-même de cette manière: “Pourtant, c’est moi qui, pour ses premiers pas, ai guidé Ephraïm, et qui l’ai porté dans mes bras, mais il n’a pas voulu savoir que moi, je prenais soin de lui.”(Osée 11:3, version Semeur)

La version originale de ces versets signifie: “Je suis venu à eux dans leur désespoir et je les ai soignés tendrement, les éloignant des endroits dangereux. Je les ai portés dans mes bras comme l’aurait fait une nourrice!” Mais Osée 11:7 nous dit: “Mon peuple est enclin à s’éloigner de moi.” Le terme traduit ici par “enclin” signifie: “maintenu en suspens, maintenu dans le doute.”

Israël n’était pas convaincu de l’amour et de la tendresse du Seigneur à son égard, et Dieu a dit à Osée: “Mon peuple doute de mon amour pour eux. Ils ne me connaissent pas réellement et ils ne sont pas sûrs de mon amour!”

C’était vrai! Israël ne pouvait pas croire que Dieu les aimait encore. Ils étaient idolâtres, rétrogrades et incrédules et pensaient probablement: “Nous nous sommes attirés la colère de Dieu. Nous avons péché en toute connaissance de cause et il va sûrement nous juger!” Mais Dieu dit: “Comment pourrais-je t’abandonner, ô Ephraïm? Mon cœur est tout bouleversé, je suis tout ému de pitié.” (v8.)

Ecoute Ses mots de réconfort et de guérison:

“Je ne veux pas contester à toujours, Ni garder une éternelle colère, Quand devant moi tombent en défaillance les esprits, Les âmes que j’ai faites.”(Esaïe 57:16) Dieu leur disait: “Si tout ce que tu voyais de moi était la colère, ton esprit flancherait, car cela serait trop lourd à porter.”

“A cause de son avidité coupable, je me suis irrité et je l’ai frappé, Je me suis caché dans mon indignation ; Et le rebelle a suivi le chemin de son cœur. J’ai vu ses voies, Et je le guérirai ; Je lui servirai de guide, Et je le consolerai, lui et ceux qui pleurent avec lui.” (v17:18) Est-ce que cela te parait vouloir dire que Dieu abandonne son peuple quand celui-ci échoue?

Tu traverses peut-être des eaux profondes en ce moment. Je ne parle pas nécessairement de tentations ou d’épreuves. Je parle d’évènements qui te dépassent, qui se dressent sur ta route sans que tu parviennes à les comprendre. Des vents et des vagues de toutes sortes t’assaillent, des choses au-delà de ta compréhension. Elles arrivent dans ta maison, ton église, ton travail, de tous les côtés. Mais Dieu veut te porter au-travers de toutes ces choses. Il veut restaurer ta santé spirituelle! Si tout ce que tu es capable de croire en ce moment, c’est qu’Il t’aime malgré le chemin que tu suis avec entêtement, qu’Il te supplie de le voir comme ton Infirmier Divine, et bien, c’est suffisant!

Source: http://davidwilkersoninfrench.blogspot.com

Facebooktwitterlinkedintumblr

Lascia una risposta

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *