Aujourd'hui David WilkersonDavid Wilkerson

Imposons nous des limites à la puissance et aux promesses de Dieu?

Je pense qu’aujourd’hui, nous limitons Dieu avec nos doutes et notre incrédulité. L’Ecriture dit à propos d’Israël : «Ils ne cessèrent de tenter Dieu, Et de limiter le Saint d’Israël» (Psaumes 78/41). Israël se détournait de Dieu dans l’incrédulité.

Nous faisons confiance à Dieu dans la plupart des domaines de notre vie, mais notre foi a toujours des bornes et des limites. Nous avons au moins un petit domaine que nous conservons et pour lequel nous ne croyons pas vraiment que Dieu va s’en occuper pour nous. Par exemple, beaucoup de lecteurs ont prié pour la guérison de mon épouse Gwen. Mais souvent, quand il s’agit de la guérison de leur propre mari, femme, fils ou fille, ils limitent Dieu.

Le domaine où je limite le plus Dieu est celui de la guérison. J’ai prié pour la guérison physique de beaucoup d’hommes et j’ai vu Dieu accomplir miracles sur miracles. Mais quand cela concerne mon propre corps, je limite Dieu.

J’ai peur de le laisser être Dieu pour moi. Je m’assomme de médicaments ou je courre voir un docteur avant même de prier pour moi. Je ne dis pas que c’est mal d’aller chez le docteur. Mais parfois, je corresponds à la description de celui qui « ne chercha pas l’Eternel, mais il consulta les médecins » (2 Chroniques 16/12).

Je vous le demande : est-ce que vous priez pour que Dieu abatte les remparts qui se dressent en Chine ou à Cuba, mais lorsqu’il s’agit du salut de votre famille, vous n’avez pas une once de foi ?

Vous pensez « Dieu ne doit pas vouloir faire çà. Celui que j’aime est un cas trop difficile. Dieu ne semble pas m’écouter à son sujet ». Si il en est ainsi, vous ne le regardez pas comme Dieu. Vous ne connaissez pas ses voies. Ce que Dieu veut, c’est « faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons » (Ephésiens 3/20).

Dieu m’a dit : « David, tu as lié mes mains, tu m’as enchaîné. Comment puis-je te guérir alors que tu ne crois pas vraiment que je vais le faire ? Ton doute m’empêche d’être Dieu pour toi. Je te dis que tu ne me connais pas tant que tu ne sais pas que je désire plus te donner que tu ne désires recevoir ».

Israël murmurait continuellement « Dieu peut-il ?… Bien sûr, il a ouvert un chemin pour nous dans la mer rouge, mais peut-il nous donner du pain ? » Dieu leur a donné du pain. En fait, il a dressé une table pour eux dans le désert. « Mais peut-il nous donner de l’eau ? ». Il leur a donné de l’eau venant d’un rocher. « Mais peut-il nous donner de la viande ? ». Il leur a donné de la viande venant du ciel. Mais peut-il nous délivrer de nos ennemis ? »… heure après heure, Dieu a pourvu et donné dans tous les domaines. Et pourtant, le peuple a passé quarante ans à dire « Dieu peut-il ?… Dieu peut-il ? »

Bien-aimés, nous devrions dire : « Dieu peut ! Dieu peut ! » Il l’a fait et il ne fera encore ! Dieu peut et veut faire tout ce que nous demandons en croyant qu’il va le faire.

Source: http://davidwilkersoninfrench.blogspot.com

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *