La grande preoccupation de Dieu

Au milieu du «bouleversement de toutes choses» qui atteint le monde entier, quelle est la grande préoccupation de Dieu? Est-elle dans les événements du Moyen Orient? Non. La Bible nous dit le regard de Dieu est fixé sur ses enfants. «Voici, l’œil de l’Eternel est sur ceux qui le craignent, sur ceux qui espèrent en sa bonté» (Psaume 33 : 18).

Notre Seigneur est conscient de chaque mouvement sur la terre, dans les moindres détails. Et pourtant, son regard est premièrement fixé sur le bien-être de ses enfants. Il fixe ses yeux sur les peines et les besoins de chacun des membres de son corps spirituel. En termes simples, quoi que ce soit qui nous blesse le concerne.

Pour nous prouver cela, Jésus a dit «Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne» (Matthieu 10 : 28). Même au beau milieu de grandes guerres mondiales, la principal attention de Dieu n’est pas sur les tyrans. Son attention est d’abord sur chaque circonstance dans la vie de ses enfants.

Au verset suivant, Christ dit : «Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père» (Matthieu 10 : 29). Du temps de Christ, les passereaux étaient la viande du pauvre et on en vendait deux pour un sou. Pourtant, Jésus dit «Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père».

Jésus utilise le verbe «tomber» dans ce verset ce qui signifie plus que la mort d’un oiseau. La signification en araméen est «découvrir le sol». En d’autres termes, «tomber» signifie ici le moindre petit saut qu’un minuscule oiseau peut faire.

Christ est en train de nous dire «Les yeux de ton Père sont sur le passereau pas seulement au moment de sa mort mais même quand il découvre le sol. Quand un passereau apprend à voler, il tombe du nid et commence à sautiller sur le sol. Et Dieu voit chacune des petites luttes qu’il doit mener. Il est concerné par chacun des détails de sa vie.»

Jésus ajoute alors «Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux» (Matthieu 10 : 31). Il dit en fait: «Et même les cheveux de votre tête sont comptés» (Matthieu 10 : 30). Plus simplement, Celui qui a fait et compté toutes les étoiles, qui a contrôlé toutes les actions de l’Empire Romain, qui garde les galaxies dans leur orbite, a les yeux fixés sur toi. Et Jésus demande: «N’as-tu pas tellement plus de valeur pour lui?»

Source: http://davidwilkersoninfrench.blogspot.com

Lascia una risposta

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.