Le Saint Esprit est la

Nous chantons un cantique à l’église de Times Square qui dit ceci:

“Envoie-le nous Seigneur, envoie-le nous. Seigneur, laisse le Saint-Esprit descendre sur nous. Nous avons besoin de lui, Seigneur, envoie-le nous.”

Mais la vérité, c’est que le Saint-Esprit est déjà ici. Il est descendu des Cieux au moment de la Pentecôte, et il n’est jamais reparti.

Jésus a promis ceci: “Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.” (Jean 14:16-17)

Attardons-nous sur cette phrase: “mais vous, vous le connaissez.” J’ai lu ces mots récemment, et ils n’ont pas cessé de tourner dans ma tête depuis. J’ai réalisé qu’en réalité, je ne connais pas grand chose à propos du Saint-Esprit.

L’Église parle beaucoup du Saint-Esprit. Nous parlons d’être rempli de l’Esprit, de vivre et de marcher dans l’Esprit, d’avoir les dons de l’Esprit, d’être consolé par l’Esprit.

Cependant, il est possible de connaître toutes les doctrines concernant le Saint-Esprit et de ne pas le connaître lui. Si je te demande: “As-tu reçu le Saint-Esprit?”, quelle sera ta réponse.

Certains pourraient dire : “J’ai reçu l’Esprit quand Jésus m’a sauvé. C’est le Saint-Esprit qui m’a conduit dans le royaume de Christ.” D’autres répondraient : “Oui, j’ai reçu le Saint-Esprit : je parle en langues depuis que je l’ai reçu dans ma vie. Je prie par l’Esprit et les langues sont la preuve que je l’ai reçu.”

Mais recevoir l’Esprit est plus qu’une expérience faite une fois. Le mot “recevoir” signifie : “s’emparer de ce qui est donné”. En clair : recevoir, c’est désirer une capacité croissante à connaître le Saint-Esprit et son ministère. En réalité, le Saint-Esprit n’est pas reçu tant que nous ne lui permettons pas de prendre entièrement contrôle du temple que nous sommes.

Paul demande aux Galates: «Voici seulement ce que je veux apprendre de vous: Est-ce par les oeuvres de la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou par la prédication de la foi? Etes-vous tellement dépourvus de sens? Après avoir commencé par l’Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair?» (Galates 3/2-3). Puis il ajoute: «Pour nous, c’est de la foi que nous attendons, par l’Esprit, l’espérance de la justice. […] Je dis donc: Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair.» (Galates 5/5 et 16).

Source: http://davidwilkersoninfrench.blogspot.com

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.