Les provisions de Dieu et Son amour inconditionnel

La parabole du fils prodigue concerne deux fils: un qui arrive au bout de ses propres ressources et un qui ne veut pas réclamer les ressources de son père. La parabole nous parle aussi de l’amour inconditionnel du père et des provisions de sa maison.

Le plus jeune fils est venu voir son père et lui a dit: “Mon père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir.” (Luc 15:12). La part qu’il a reçu, puis gaspillée, représente ses propres ressources: ses talents, ses capacités, toutes les choses qu’il utilise pour faire face à la vie et à ses problèmes. Il s’est dit: “Je suis intelligent, malin et j’ai de l’expérience. Je peux partir et me débrouiller seul !”

L’attitude du jeune fils décrit l’attitude de beaucoup de chrétiens d’aujourd’hui. Cependant, quand les choses tournent mal, nous arrivons bien vite à l’épuisement de nos propres ressources! Avec quelle rapidité nous arrivons au bout de ce que nous pouvons faire par nous-mêmes! Nous pouvons nous sortir de certains problèmes et trouver une force intérieure pour surmonter certaines épreuves, mais un temps vient où la famine frappe notre âme!

Tu es à bout de forces, ne sachant pas dans quelle direction te tourner. Tes amis ne peuvent pas t’aider. Tu es vidé, blessé, sans plus rien à quoi te raccrocher. Tu es épuisé, toute ta combativité est oubliée ! Tout ce qui te reste, c’est la peur, la dépression, le vide, le désespoir.

Traînes-tu encore près de la porcherie du Diable, vide et affamé? C’est ce qui est arrivé au fils prodigue. Il n’y avait plus rien en lui à quoi se raccrocher! Il avait épuiser toutes ses ressources et il a réalisé où son auto-suffisance a fini par l’amener. Mais qu’est-ce qui lui a finalement fait reprendre ses esprits? C’est le souvenir de l’abondance de la maison du père! Il s’est dit: “je meurs de faim ici, mais dans la maison de mon père, il y a du pain!” Et il a alors décidé de retourner chez lui et de s’approprier les provisions de son père!

Rien n’indique dans cette parabole que le fils prodigue est rentré chez lui par amour pour son père. C’est vrai qu’il se repentait de ce qu’il avait fait. Il est même tombé à genoux, criant: “Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.” Mais il n’a pas dit: “Père, je reviens car je t’aime!”

Ce qui est révélé ici, c’est que l’amour de Dieu pour nous est inconditionnel, il n’est pas dépendant de notre amour pour lui. La vérité, c’est qu’il nous aimait même lorsque nous étions éloignés de lui. Cela, c’est de l’amour inconditionnel !

Source: http://davidwilkersoninfrench.blogspot.com

Lascia una risposta

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *