Prie le Seigneur de la moisson

Comme Jésus, de son temps, regardait a la fin des temps, il a fait observer un terrible problème. Il a dit à ses disciples: “La moisson est grande mais il y a peu d’ouvriers» (Matthieu 9:37).

En lisant ces paroles, je me demande, “Quelle est la solution? Comment accroître le nombre d’ouvrier pour aller vers les nations?Jésus donne la réponse, dans le verset suivant: Quelqu’un a de prier ces ouvriers dans la moisson. «Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson» ((Matthieu 9:38).

Vous pouvez penser que “Les portes se ferment partout dans le monde.” Cela peut être vrai, mais cela n’a pas d’importance de constater a nos propres yeux que certains pays sont fermés. Si Dieu peut démonter le rideau de fer en Europe et le rideau de bambou en Asie, rien ne peut l’empêcher de travailler où il le fera.

Dans les années 1980, alors que le siège de notre ministère était au Texas, j’ai passé un an en priant que Dieu envoie quelqu’un à New York pour créer une église à Times Square. Je me suis engagé à aider la personne choisie par Dieu à recueillir des fonds, tenir des réunions, et mettre le tout en place. Pourtant, alors que j’étais en prière à Dieu pour envoyer un ouvrier dans cette moisson, le Seigneur mis cette charge sur moi.

L’apôtre Paul a été envoyé comme missionnaire à travers la puissance de la prière. Il est arrivé à Antioche, où les dirigeants de l’église étaient en prière pour la moisson (voir Actes 13:2-6).Le premier voyage missionnaire de Paul est sorti d’une rencontre de prière. Il a été le résultat direct de la piété des hommes obéissant à la parole de Jésus qui leur demande de prier Dieu d’envoyer des ouvriers dans la moisson.

Il en est de même aujourd’hui. Nous devons être capables de prier pour la récolte, tout comme ces hommes pieux d’Antioche. Le fait est que alors que nous sommes en prière, le Saint-Esprit recherche la terre en mettant une urgence dans le cœur de ceux qui désir être utilisé par le Seigneur. Il touche le coeur des gens partout dans le monde en les mettant à part pour son service.

Dans Matthieu 8, un Centurion vint vers Jésus à la recherche de la guérison de son serviteur qui était en train de mourir. Christ a répondu à ce centurion: «Va, qu’il te soit fait selon ta foi. Et à l’heure même le serviteur fut guéri.» (8:13). Je pense que la même chose se produit avec tous ceux qui intercèdent pour la moisson. Alors que nous demandons à Dieu d’envoyer des ouvriers, le Saint-Esprit suscite quelqu’un quelque part et le lieu ou cela se passe n’a pas d’importance. La puissante vérité est que nos prières sont utilisées pour envoyer des ouvriers dans la moisson.

Source: http://davidwilkersoninfrench.blogspot.it