Une vie de priere

Le Saint Esprit est venu pour nous conduire dans une vie de prière. «De même aussi l’Esprit vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables» (Romains 8 : 26).

Considère ce que Paul est en train de dire à propos du rôle du Saint Esprit dans nos prières. Nous sommes tellement troublés par rapport à la prière, cela nous semble si compliqué. Va dans n’importe quelle librairie chrétienne et tu trouveras d’innombrables ouvrages sur le sujet, remplis de formules détaillées sur comment prier.

Ces nombreuses théories peuvent soulever en nous toutes sortes de questions sur la prière :

  • Quand la prière devient-elle l’intercession?
  • Est-ce que l’intercession se mesure à ma ferveur, au volume sonore ou au temps que j’ai passé à genou?
  • On m’a enseigné à prier dans la volonté de Dieu mais comment faire pour connaître sa volonté?
  • Et comment vais-je prier ? Est-ce que prier simplement dans ma tête compte?
  • Pour quoi, exactement, est-ce que je prie?

Une telle confusion peut être tellement accablante que beaucoup évitent de prier.

Il n’y a jamais eu autant besoin des prières du peuple de Dieu que maintenant. Nous vivons dans un monde qui devient fou. Comme les événements empirent partout, contribuant à dérober aux gens leur paix, les civilisations, où qu’elles soient, sont à la recherche d’une source de réconfort. Mais elles ne la trouvent pas dans la psychothérapie, dans la religiosité, dans les causes à défendre, ni même dans la charité.

La Bible nous l’a dit: «Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu’il ne le voit pas et ne le connaît pas ; mais vous, vous le connaissez» (Jean 14 : 16-17).

Une de nos grandes préoccupations devrait être de nous maintenir dans une vie de prière. Quand nous négligeons la prière, nous attristons l’Esprit de Dieu. Oui, il est possible pour nous d’attrister le Saint Esprit. Paul en parle quand il écrit «N’attristez pas le Saint Esprit de Dieu» (Ephésiens 4 : 30).

En effet, le Saint-Esprit prend part au chagrin de Dieu à cause de l’incrédulité de son peuple qui ne prie pas. Considère simplement ces quelques moyens puissants par lesquels le Saint Esprit joue un rôle dans nos prières :

  • Au travers de la prière, le Saint Esprit manifeste la présence de Christ en nous.
  • Au travers de la prière, l’Esprit scelle les promesses de Dieu dans nos cœurs.
  • Au travers de la prière, le Consolateur nous parle d’espoir.
  • Au travers de la prière, l’Esprit déverse ses fleuves de consolation, de paix et de repos dans nos âmes.

Source: http://davidwilkersoninfrench.blogspot.com

Leave a Reply